Bon , j'avoue , j'ai laissé traîner le temps...

La rubrique littéraire n'a de mensuelle que le nom.... ...mon métronome  est quelque peu déréglé...

Mais la voilà !  

Alors tirez votre chaise longue à l'ombre des cerisiers en fleurs (sauf si vous souffrez de rhinite allergique ) , et préparez vous , ça va être long !

DSC05547

Louis Pergaud : "de Goupil à Margot " , " le roman de Miraut " , "la vie des bêtes "

Louis Pergaud est un formidable conteur d'histoires animalières...

Je ne sais pas combien de fois j'ai lu "de Goupil à Margot "...ce livre , piqué dans la bibliothèque maternelle ( larcin avoué et pardonné , elle est cool ma p'tite mère ;) ) , ressort aux fils des ans , pour une énième relecture , sans jamais me lasser .

Bon , c'est pas bien gai...les héros sont souvent malchanceux...Louis Pergaud raconte la vie des petites bêtes qui peuplent nos champs et nos forêts, quand ils ne sont pas la proie de la cruauté des hommes , ils n'échappent que rarement à leurs prédateurs...c'est triste mais c'est l'essence même de la vie...la nature y est magnifiée et l'écriture traverse les années sans jamais devenir désuète ou démodée...c'est ça le vrai talent !

"la vie des bêtes" est dans le même registre , surtout la dernière nouvelle , "le miracle de st Hubert" , d'un lyrisme époustouflant...

le roman de Miraut " : la plus belle des odes à l'amour qui lie un maître et son chien , une chronique paysanne , dure et âpre , et surtout Miraut , le plus extraordinaire des chiens , fidèle à son maître au delà de tout....( ça me donne envie d'avoir un chien pour vous dire!!!!! )

Alors oui  , il faut lire et relire les livres de Louis Pergaud , prix goncourt en 1910 ,mort pour la France en 1915...

Oublions parfois les derniers auteurs à la mode et leur styles souvent hasardeux , la biographie fadasse de "truc machin" , les guides santé/savoir-vivre/bien-être etc...vous voyez de quoi je parle ? ces pseudos-livres aux phrases toutes faites qui mâchouillent nos vies pour en faire des trucs bien formatés....

Dans le labyrinthe des livres du passé , il y a des pépites , un peu oubliées , écrasées par cette masse de feuillets indigestes...il suffit de se recentrer un peu pour les dénicher...

Tiens , si ça vous intéresse , je ressortirais de temps en temps , un de ces vieux bouquins aux pages jaunies , et à l'odeur si particulière...d'accord ? ;)

DSC05550

Cécile Coulon : "les ronces" , "le roi n'a pas sommeil" , "le coeur du pélican" .

 "les ronces" : Cécile Coulon , toute jeune auteure, livre là un recueil de poésie contemporaine d'une grande sensibilité..Elle aligne de jolies phrases sans vers ni rimes sur l'enfance , la perte d'un amour , la nature...c'est beau tout simplement.

"le coeur du pélican" : Anthime , adolescent prodige de la piste d'athlétisme est promu à un avenir brillant...jusqu'à la chute , physique et psychique.

On vit avec lui , ses renoncements , son entrée dans une vie très conventionnelle (mariage , enfants ) , son travail peu exaltant , ses kilos qui s'installent comme une couche protectrice contre cette vie qu'il n'a pas choisie...Cécile Coulon distille par petites phrases discrètes les pensées profondes d'Anthime et déjà , on comprend que son destin n'est pas si tracé que ça...un déclic , une phrase assassine et ...20 ans après , la rage revient , Anthime se lance dans une course éperdue , au sens propre comme au figuré , où se rejoignent passé et futur...et si tout recommencer était possible ? mais à quel prix ?

"le roi n'a pas sommeil" : Cécile Coulon s'est nourrie de litterature américaine ( les mêmes auteurs que moi ;) ) , elle situe son histoire en plein coeur de l'Amerique et on y croit vraiment...Thomas Hogan est un être complexe et secret. La mort de son père , alors qu'il n'était encore qu'un très jeune enfant , a laissé des meurtrissures profondes et a changé pour toujours sa vision de la vie. A l'age adulte , Thomas est un être qui glisse et se perd...jusqu'à l'irréparable....les dernières pages nous sonnent et nous étourdissent par leur justesse et leur sensibilité...

Très interressante découverte cette petite Cécile ,plusieurs fois récompensée à même pas trente ans...à lire !

DSC05552

Georges Perec : "les choses" .

Vous vous souvenez de"la vie mode d'emploi" ?

Ce livre m'avait tellement emballé , que j'ai voulu pousser un peu plus loin et voir si "les choses" me procurerait le même bel enthousiasme...et bien oui ;)

On est loin du pavé sus-nommé ,  c'est un roman assez court ,  où l'on retrouve la rigueur et la précision du style de G.P. , mais en beaucoup plus concis ....;)

L'écrivain nous décrit la vie d'un jeune couple et l'idée qu'ils se font du bonheur . Comme pour le commun des mortels , le bonheur est lié aux choses que l'on acquiert...et du coup à leur éventuelle inaccessibilité !

Un livre qui fait réfléchir sur la possession et le sens de la vie, sur la place du matériel , des symboles sociaux et des frustrations qui en découlent...écrit dans les années soixante-dix , il est (hélas) toujours d'actualité...

DSC05549

Irving Yalom : "le problème Spinoza " 

Dans ce livre , Irving Yalom met en scène deux personnages diamétralement opposés : Bento Spinoza , philosophe humaniste du 17èmè siècle , et l'un des principaux idéologues nazis : Alfred Rosenberg .

Rosenberg voue une réelle admiration à Goethe , et il le découvrira plus tard , grand admirateur de Spinoza, ce qui déroute l'étudiant antisémite.

Le fil ténu qui lie ces deux hommes aux parcours si différents est la bibliothèque de Spinoza , récupérée par Rosenberg au musée Rijnsburg aux Pays-Bas pendant la seconde guerre mondiale.

Chaque chapitre nous promène du 17ème siècle à la seconde guerre mondiale. Nous suivons les cheminements de pensées de ces deux hommes que tout oppose..

Explications des grands principes de la pensées du génial philosophe , mais aussi du côté de Rosenberg : pourquoi et comment devient-on un bourreau ?

Une réflexion sur ce que nous sommes et sur ce que à quoi nous voulons dédier notre vie : le meilleur ou le pire...

DSC05554

Michel Houellebecq : "sérotonine" .

 L'histoire : Florent-Claude , quadragénaire à la dérive, fait le bilan de sa vie avec cynisme . Sa dépression ,  va le mener à quitter son travail , abandonner sa compagne , son logement , pour une errance physique et psychique...

Ce monologue intérieur va revisiter son passé , sa vie professionnelle dans le monde vacillant de l'agriculture , sa vie sexuelle sans tabous , son addiction aux anti-dépresseurs...

Bref , un personnage Houellebecquien dans toute sa splendeur...

Son regard est lucide et cynique sur les moeurs , us et coutumes de notre société...

Suivons avec un très grand intérêt , l'errance géographique et physique de cet homme d'aujourd'hui , sa critique acerbe de notre société , ses difficultés  relationnelles avec les autres ...un peu de Florent-Claude se cache en chacun d'entre nous...

C'est beau , décadent et triste....

DSC05556

" Moi , ce que j'aime , c'est les monstres " Emil Ferris

Bon , je voulais vous faire un petit topo sur cette BD extraordinaire...mais finalement non.

Je vais juste lui faire de la pub ;) ;)

Que dire sur ce chef-d'oeuvre griffonné au stylo bille ?

Qu'il est unique , impactant ,inoubliable ?

Oui , c'est tout ça et plus encore...

Fauve d'Or au festival de la BD d'Angoulême , Emil Ferris signe là le plus beau et le plus touchant des livres illustrés de ma bédéthèque...

ça donne envie ?    ;) ;)

Alors foncez l'acheter !

DSC05560

 

Bon , ainsi s'achève la rubrique mensuelle qui n'en n'a que le nom ...;)

J'avoue que j'en ai zappé quelques -uns , c'était trop ! 

J'espère que vous trouverez vos prochains achats livresques dedans....sinon ce sera pour la prochaine fois ;)

Pour celles (et ceux ? ) qui ont le sens du détail , avez vous remarquez ma jolie nappe à fleurs ?  c'est un pur produit des années 50/60 ...made in Moldavia...ma maison ressemble de plus en plus à une succursale d'Emaüs ...;)

Mais personne ne s'en plaint , donc ça va ;)

Allez , bonne lecture , quoi que vous lisiez !